/|\ - Accueil » Actualités druidiques » Chaudron des bilans : Équinoxe d’Automne Roue 4

Chaudron des bilans : Équinoxe d’Automne Roue 4

Passage devant le Chaudron des bilans et hommage à Belenos au menu habituel de cet Équinoxe d’Automne vécu dans la douceur des bois de Neved, où s’étaient rassemblés invités, fidèles et sacerdotes, y compris une nouvelle venue canine dans la communauté !
Évocation par Yavanna.

Hommage à Belenos

Après les prières d’usage, vient le coeur de la cérémonie avec tout d’abord l’invocation du Maître des Étoiles Belenos qui par son incarnation dans notre Soleil marque le cycle saisonnier qui nous touche tant, nous les animaux.

Présentation de mon tout nouveau hochet au feu équinoxial, après mon offrande de chant à Belenos, et en premier plan, notre nouvelle mascotte, la chienne Maïka, attentive et participative !

Offrandes déposées au feu, toujours central dans les cérémonies solaires.
Le feu qui accueille les offrandes, et les envoie symboliquement, autant qu’opérativement grâce à la présence de l’Ovate, par la fumée vers la divinité, ici Belenos.

Dépôt dans le Chaudron des bilans

Puis vint le temps d’en appeler à la présence de la noble Maîtresse des Arts magiques, Keriwena, qui grâce à son Chaudron de transformation, nous fait le présent d’accueillir nos bilans lors de ces moment de transitions que sont les Équinoxes. Temps d’équilibre entre le jour et la nuit, et de passage entre la Saison Claire et la Saison Sombre.

Cette année, le Chaudron fut appelé depuis la Terre sombre, présent, immatériel mais toujours accueillant entre les bras et les jambes de l’Ovate en charge de se laisser traverser par la Déesse pour recevoir les bilans et délivrer le cas échéant les messages qui vont venir soutenir et inspirer pour traverser la Saison Sombre qui s’ouvre maintenant devant nous.

Ainsi Keriwena soutient ceux qui avancent vers la connaissance d’eux-mêmes par ces bilans réguliers au fil des saisons, mais comme toujours, à condition que le premier pas d’action soit fait avec courage par les êtres eux-mêmes. Les Dieux n’agissent jamais à notre place, mais ils peuvent être comme des conseillers dans l’ombre pour ceux qui embrassent leur incarnation… À charge pour nous d’écouter les murmures et d’affûter notre compréhension et notre discernement pour en tirer le meilleur parti.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.