Catégorie : Pleines Lunes

Cérémonie de Pleine Lune, la dernière de la Roue 6

Une cérémonie de Pleine Lune tout à fait exceptionnelle en cette fin de Roue 6. La dernière pour ainsi dire. Compte tenu du couvre-feu, nous avons dû reporter la cérémonie au matin de la journée, mais nous étions malgré tout dans les temps. Cette cérémonie de Pleine Lune, à caractère polythéiste comme à chaque fois, méritait bien un article. Inspiration et témoignage… Par Yavanna.

Au matin de la Pleine Lune du Jeun de cette Roue 6, avant-dernière cérémonie avant Omnia, nous voici réunis en Neved dans le foyer de Belisama.

Le temps est clair, le soleil se montre par moment, mais le vent souffle puissamment.

Incubation

Répondant à un appel impérieux, je grimpe sur le navire de pierre, je m’installe pour un voyage intérieur intense tandis qu’autour de moi la cérémonie déroule son fil en l’honneur de toutes les divinités en résonance avec la Pleine Lune.

Altos, Maïwena, Aliya, Taranis, Belisama, Océane, Airmid, Dagda sont tour à tour appelés, évoqués, honorés, comblés d’attention et d’offrandes.

Et durant ce temps je mijote, je vibre, je suis traversée…
Accompagnée par l’inspiration des divinités et un « chant de la mer » comme une caresse, une lumière sonore de soutien…
Merci à celle qui se reconnaîtra !

Et au final me voilà emballée dans ma cape comme dans une graine, un cocon.

représentation de la cérémonie de Pleine Lune
Merci à Karine qui a su retranscrire cet instant avec beaucoup d’inspiration ! Œuvre reproduite avec son aimable autorisation.

Expression

Puis vient le temps des honneurs à Dahut.

Et là d’un seul coup je me déballe, je me déleste de mes pelures en trop, et je me dresse sur la pierre, comme un phare sur son piédestal.
Je suis emplie de tout le concentré de ce qui m’a travaillé durant la cérémonie, et je le restitue sous la forme la plus féconde pour Dahut : le chant.
Trois chants plus précisément : une note profonde vers la pierre et la terre, une note aigüe vers les cieux, un chant mélodique vers les êtres rassemblés là.
Et à travers la vibration de ma voix, je laisse s’exprimer tous mes espoirs et ma vision, et ce chant devient un appel pour tous ceux qui les partagent et les partageront. Un appel à se mettre en mouvement.

Puis le souffle reflue et me laisse à ma fragilité humaine dans le vent froid. Il est temps pour moi de remettre mes couches protectrices et de partager avec les autres participants les Vœux sacrés qui clôturent cette cérémonie si forte et si particulière.

Souvenirs de l’éclipse de la première Pleine Lune de la Roue 5

Voici une évocation de la cérémonie en l’honneur de Belenos et de Belisama, dont la danse céleste donna lieu en cette froide nuit à une superbe éclipse…

eclipse

Dans la froideur de la nuit, sacerdotes et invités ont été conviés à assister à la danse nocturne de Belenos et Belisama.

Autour des deux lanternes symboliques, explications et recueillement ont rassemblé hommes et femmes. Dans le même temps, le ciel dégagé a permis la jouissance de la vue de cette éclipse lunaire.

Spectacle inoubliable de la Lune qui de pleine peu à peu est devenue gibbeuse, puis croissant, et enfin qui a retrouvé sa plénitude, mais teintée d’un rouge sang qui par le passé a rempli les anciens d’effroi. Pour nous à qui la Science a apporté un regard de compréhension sur le jeu des astres et le fonctionnement de l’univers, l’effroi n’est plus de mise, mais la fascination demeure face à la merveille de cet évènement.

Après les prières d’usage, l’invocation de Belenos et Belisama par les cheminantes Ovates est montée haute et claire vers les astres qui constituent leur incarnation dans Notre Monde. Noms et Chants depuis l’Échine du Dragon, pour permettre l’accueil des divinités dans le cercle, et donner à chacun l’occasion de faire ses offrandes en présence des forces divines.

Puis les pas des hommes et des femmes ont martelé la terre autour des rochers, en écho avec la danse des astres dans les cieux.

Enfin, un moment de recueillement autour de la conscience en chacun de la Graine d’Or, incarnation de notre Être et origine de nos ressources propres et de notre autonomie a précédé les embrassades avant que chacun retourne en ses pénates, riche de souvenirs et d’expérience partagée.

Eclipse lunaire, la première de la Roue 4

Souvenirs poétiques de la cérémonie en l’honneur de Belenos et Belisama lors de la première éclipse lunaire de la Roue 4. Même si elle eut lieu dans l’hémisphère sud, le ressenti sacré de l’éclipse lunaire était bien présent d’où une cérémonie druidique toute particulière qui eut lieu en AelYs. En effet ce fut incroyablement venteux dans un premier temps pour laisser la place à un instant de lumière plein de grâce en suite. Nous vous laissons avec un texte écrit par Yavanna pour l’occasion.

l'échine du dragon en aelys en pleine période d'éclipse lunaire

Appel de la danse sur l’échine du Dragon,
Accueil aimable dans la lueur des rayons,
Puis vient l’urgence qui rétrécit le temps,
La main qui serre, le cri des Aimants.

La main guide les invités en spirale,
Aliya attire l’Être dans la danse infernale,
Celle qui se donne soudain s’envole,
Gigue des Bel-Aimants et cabrioles.

éclipse lunaire rouge et brumeuse
Peinture numérique et photomontage par Taliesin. L’éclipse lunaire était visible dans l’hémisphère sud.

Fumée légère,
Message d’air,
Souffle puissant,
Message rugissant.

L’œil du foudroyé nous scrute,
De la Baie arrive la pluie brute,
Fine grêle fouette les joues,
L’Ovate s’agrippe à la proue.

Le ciel au-dessus d'Aelys, nuageux et lumineux tout à la fois

Vaisseau de l’éclipse dans la tempête,
Nous secoue des pieds à la tête,
Et nous dépose au pied de l’eau,
Devant la fontaine dans son enclos…

Pleine Lune du Chaudron de la Roue 3

Deuxième Pleine Lune du Grand Quartier 4 de la Roue 3


Cette avant-dernière Pleine Lune de la Roue est aussi appelée Pleine Lune du Chaudron, puisqu’elle correspond au moment où Belisama fixe la Cérémonie du Chaudron, qui ouvre par ailleurs le temps d’Omnia.

Après le coucher de Bel, le Chaudron a ainsi été activé par les sacerdotes concernés, avant que ne se retrouvent ceux qui souhaitaient rendre hommage à Belisama pour se rendre dans son foyer de Neved sous une fine bruine…

Cérémonie intime marquée par le lâcher prise et la complicité, qui se poursuivit par l’enregistrement d’une nouvelle pierre dans l’édifice de l’Ordre Druidique de Dahut, dans l’ambiance calme des bougies et des offrandes parfumées…

Danse et chant dans la douceur


Douceur de l’air comme un cocon
Douceur du regard en une invitation
À entrer en soi, à laisser s’exprimer l’Être
Œil du ciel comme une fenêtre
Vers l’horizon sacré du nom
Chant authentique des tréfonds
Porte la vibration du don
Dansent deux ailes en canon
Échanges intenses dans l’émotion
D’où naissent les plus belles chansons

Merci à celle qui se reconnaîtra…

Hommage à Belisama

Première Pleine Lune du Grand Quartier 4 de la Roue 3


Elle est également cette Roue la première Pleine Lune de la Saison Sombre, Lughia ayant eu lieu juste avant l’Équinoxe d’Automne.

À cette occasion, certains sacerdotes, croyants et invités se sont retrouvés dans le foyer de Belisama en Neved pour rendre hommage à cette Noble Aînée, Maîtresse des Lunes et œil du ciel.

Hommage et messages

Offrandes odorantes et pensées tournées vers la Déesse,
Fumées de la matière crépitante et de l’esprit en liesse.
Voix claire dans le crépuscule et serpente grondante,
La pierre ancienne a rappelé sa vibration toujours actuelle,
Son droit au titre de pierre vivante,
Et l’appel puissant de sa jumelle…