Catégorie : Célébrations

Cercles de Pleine Lune

Dahut vous accueille lors des cercles de Pleine Lune sous les frondaisons de l’Arbre de Lumière

L'Arbre de Lumière de Dahut

Lors de chaque Pleine Lune, venez recevoir les présents de Dahut et partager au sein du cercle un temps de reliance, de méditation et de parole autour de la spiritualité druidique et des valeurs païennes.
Yavanna, Prêtresse de Dahut, vous invite à la rejoindre pour honorer sa Déesse patronne, recevoir sa Bénédiction et ses messages, dans la convivialité, le respect et l’inspiration.

Au programme des cercles de Pleine Lune

  • Partage de la boisson de convivialité
  • Cercle des Bougies
  • Appel de l’Arbre de Lumière
  • Bénédiction par l’Eau des Étoiles
  • Temps de parole autour d’un thème de spiritualité
  • Communion de la Pomme Rouge
  • Et tout ce que l’inspiration des participants comme de Dahut amènera dans le cercle.

En pratique

Le Médaillon de la Prêtrise de Dahut

De 19h30 à 22h environ.
Accueil à partir de 19h15 au 2 route de Chateaulin à Locronan.

Prévoir d’apporter une bougie qui vous représentera dans le cercle et qui puisse se poser sur une table.

Sur inscription uniquement, contacter Yavanna sur yavanna@druidisme.fr

Cet évènement étant organisé par la Prêtrise de Dahut et relevant du domaine sacré, un contre-don est demandé mais il est libre à partir de 1€ symbolique afin que le sacré reste accessible à tous, sans pour autant négliger la valeur de ce qui est mis en place lors du cercle de Pleine Lune.
Cette somme sera versée au compte de l’Association de Culte de l’Ordre Druidique de Dahut, pour l’organisation matérielle des cercles (boissons, fournitures…) et le soutien aux projets de l’Ordre Druidique de Dahut.

Prochaines dates : mardi 8 novembre ; jeudi 8 décembre ; samedi 7 janvier

Message de Talantia ~ Lughia Roue 4

Après une cérémonie confinée la Roue passée, nous avons été très heureux de nous retrouver enfin en présentiel pour célébrer Lughia dans toute ses dimensions et recevoir un message de Talantia. Retour sur ce moment de communion par Yavanna.

Fête de l’artisanat et de la Culture sous l’égide de Lugh et Talantia

Cette Roue le double aspect de cette fête est particulièrement ressorti, avec en premier lieu l’attention portée à l’élan créateur ingénieux de Lugh, invoqué collégialement par les Maîtres artisans et les Ovates. Ce Dieu de Tradition, Gardien des arts et des savoir-faire, a reçu les offrandes de ses protégés et béni leurs outils.

Hommage d'une artisane à son patron Lugh

 

Message de Talantia

Puis vint en second lieu la conscience du sacrifice de la Nature pour la Culture et de son impact sur les équilibres globaux, sous l’égide de Talantia, Déesse Gardienne des Équilibres et des Frontières. Dans son message pressant, elle nous a invité à observer ce avec quoi les objets de culture que nous utilisions étaient fabriqués, afin d’entrer dans la conscience de tout ce qui est prélevé, tué, consommé, transformé…, d’entrer dans la conscience de l’impact de notre Culture. Talantia a rappelé à quel point cela est fondamental pour nous permet d’éclairer les choix que nous faisons et dont nous devrons porter la responsabilité. Il ne s’agit pas là de Bien et de Mal, mais uniquement de choix et d’expérience. Ainsi Talantia nous a à nouveau alertés sur le poids de la Culture et de l’état de Mort qui grandit dans notre monde, car son rôle est de veiller aux équilibres. Mais nous sommes seuls acteurs de notre expérience dans le monde, et nous seuls pouvons choisir d’aller vers toujours plus de déséquilibre ou de revenir peu à peu vers un monde où Talantia serait honorée lors de Brigia…

Reconnaissance du sacrifice

Vint alors le temps des honneurs et des offrandes des artisans auprès des divinités du Panthéon de la Vie et du Panthéon de la Terre, en remerciement pour le sacrifice des êtres et la transformation des substances sous leur protection.

Offrande de copeaux de bois au Panthéon de la Vie

Puis les remerciements auprès du Panthéon de l’Autre-Monde pour l’accueil des êtres sacrifiés.

Fête des Gardiens

Enfin, Lughia est également la fête des Gardiens et de la Voie rouge, sous le patronage de la Déesse Morrigana, qui fut appelée et honorée comme il se doit.

Feu de Lughia

 

Feu du sacrifice : autour des fêtes du Cornu et d’Aesus de la Roue 4

Construire et accompagner le feu du sacrifice : c’est là que réside le coeur de la Fête d’Aesus. Et cette Roue, cette fête qui a lieu lors de la Lune Noire la plus proche de l’Équinoxe d’Automne, a coïncidé avec la fête du Cornu dans l’Autre-Monde qui est organisée chaque Lune Noire suivant l’Équinoxe d’Automne. Nous appelons cette conjonction particulière la Lune Noire de la Mort.
Récit par Yavanna.

Préparatifs pour le feu du sacrifice

Le monde végétal a un rythme différent, plus lent que celui de notre règne animal, et il a besoin de plus de temps pour se préparer aux cérémonies. C’est pourquoi le cercle sacré est exceptionnellement ouvert (en partie) par les Ovates en amont du temps sacré.

C’est également l’occasion de préparer le socle pour le feu du sacrifice. Socle triangulaire à l’image du sceau d’Aesus. Socle aux trois pointes, qui rappelle les trois parts de l’identité d’Aesus, de son incarnation dans le monde vivant, de son message…

Socle du feu du sacrifice pour la fête de Aesus de la Roue 4

Pointe de l’Humus sombre et nourricier
Transformation et décomposition
Offre les nutriments

Pointe des Racines pompant l’eau et les nutriments
Transformation et nutrition
Offre l’ancrage

Pointe du Feu dansant et dévorant
Transformation et purification
Offre la cendre

Allumage du feu du sacrifice en l’honneur d’Aesus

Le soir venu, alors que le soleil se couchant annonce le début du temps sacré, nous sommes venus nous rassembler autour du socle triangulaire, dans le cercle du foyer du Maître de l’énergie de mort du monde végétal.

Lanterne d’Airmid
Lanterne d’Aesus

Une lanterne est allumée pour chacun des deux Aînés Maîtres du monde végétal, car l’un n’est jamais très loin de l’autre…

 

 

 

 

 

Puis chacun vient à son tour déposer ses offrandes sur le socle de branches, et voilà bientôt que, malgré le bois mouillé, grâce à la foi instillée dans les offrandes mêlées au bois trouvé dans la clairière, le feu s’allume et s’élance à l’assaut du bois et de la nuit…

Ovate devant le feu du sacrifice

Et me voilà traversée du sens et du message d’Aesus, que je partage :

« Ainsi l’Humus offre les nutriments aux Racines, qui offrent le bois au Feu, qui offre la cendre à l’Humus… »

Bientôt, enveloppés de la chaleur du feu, nous nous installons sur le sol moelleux qui nous accueille, et nous entendons des messages indistincts qui semblent monter des profondeurs du sol…

Ainsi nous comprenons que la pointe du Feu offre aussi la chaleur
Que la pointe de l’Humus offre aussi le repos
Que la pointe des Racines offre aussi les murmures

Rencontre avec le Cornu dans l’Autre-Monde

Puis tandis que nous veillons le feu du sacrifice, un à un chacun s’en va dans la nuit retrouver l’antre du Cornu et solliciter un entretien.

Certains sont invités à entrer, et à faire leur offrande autour du feu bleu de l’Autre-Monde, d’autres restent sur le seuil…

Feu bleu du Cornu dans l'Autre-Monde

Mais toujours cette expérience est significative du chemin de chacun, et va venir nourrir choix et réflexion.

Fermeture du cercle

Toujours du fait du rythme différent du monde végétal, j’ai écouté les murmures et attendu quelques heures après la fin du temps sacré pour venir fermer le cercle autour du foyer d’Aesus, et voir le socle du feu du sacrifice qui a bien joué son rôle…

Vestiges du feu du sacrifice de la fête de Aesus de la Roue 4

 

Chaudron magique : Fête de Keriwena Roue 4

Lors de la Fête de Keriwena (Cerridwen), le Chaudron prend toujours un aspect particulier. C’est l’une des rares fêtes où la magie est à l’honneur, et où l’on peut rencontrer le chaudron magique de cette Aînée. Retour sur la cérémonie de la Roue 4 par Yavanna.

Installation

J’étais venue la veille ouvrir le cercle sacré au coucher du soleil, moment qui marque le début du temps sacré des fêtes selon le calendrier païen.

Et alors que nous cheminons sur le sentier qui mène à ce foyer des deux sœurs où la Déesse nous avait invités à venir l’honorer, nous avons été frappés par le silence…
Comme par hasard ce soir-là les éoliennes, qui d’ordinaire habitent de leur souffle l’environnement sonore de ces lieux, s’étaient tues, nous permettant de nous installer en jouissant d’un calme favorable à la mise en condition pour s’ouvrir à la rencontre avec la Déesse.

Le temps d’installation permet ainsi le recentrage de tous, autour du chaudron sont installés les lanternes, les offrandes, les instruments du culte… Et chacun prend sa place dans le cercle, en étant attentif au sens de circulation.

Invocation

Puis vient le temps de l’invocation formelle de Keriwena, même si sa présence se faisait déjà bien sentir.

Chaudron magique de Keriwena lors de sa fête de la Roue 4

Alors le chaudron prend une autre dimension, et l’allumage du feu en son sein y invite l’esprit magique de la Déesse.

Offrandes dans le chaudron magique

C’est à partir de ce moment que l’on peut y déposer les offrandes, chacun passant à son tour s’agenouiller devant le chaudron magique imprégné de la présence divine et lui confiant ses présents, matériels ou immatériels.

La relation entre chaque fidèle et la Déesse est unique, tout comme les offrandes et les mots échangés, moment intime et précieux.

Recueillement devant le chaudron magique de Keriwena

 

L’élan intime et le chant furent mon offrande à la Déesse, tout en intensité…

Chaudron des bilans : Équinoxe d’Automne Roue 4

Passage devant le Chaudron des bilans et hommage à Belenos au menu habituel de cet Équinoxe d’Automne vécu dans la douceur des bois de Neved, où s’étaient rassemblés invités, fidèles et sacerdotes, y compris une nouvelle venue canine dans la communauté !
Évocation par Yavanna.

Hommage à Belenos

Après les prières d’usage, vient le coeur de la cérémonie avec tout d’abord l’invocation du Maître des Étoiles Belenos qui par son incarnation dans notre Soleil marque le cycle saisonnier qui nous touche tant, nous les animaux.

Présentation de mon tout nouveau hochet au feu équinoxial, après mon offrande de chant à Belenos, et en premier plan, notre nouvelle mascotte, la chienne Maïka, attentive et participative !

Offrandes déposées au feu, toujours central dans les cérémonies solaires.
Le feu qui accueille les offrandes, et les envoie symboliquement, autant qu’opérativement grâce à la présence de l’Ovate, par la fumée vers la divinité, ici Belenos.

Dépôt dans le Chaudron des bilans

Puis vint le temps d’en appeler à la présence de la noble Maîtresse des Arts magiques, Keriwena, qui grâce à son Chaudron de transformation, nous fait le présent d’accueillir nos bilans lors de ces moment de transitions que sont les Équinoxes. Temps d’équilibre entre le jour et la nuit, et de passage entre la Saison Claire et la Saison Sombre.

Cette année, le Chaudron fut appelé depuis la Terre sombre, présent, immatériel mais toujours accueillant entre les bras et les jambes de l’Ovate en charge de se laisser traverser par la Déesse pour recevoir les bilans et délivrer le cas échéant les messages qui vont venir soutenir et inspirer pour traverser la Saison Sombre qui s’ouvre maintenant devant nous.

Ainsi Keriwena soutient ceux qui avancent vers la connaissance d’eux-mêmes par ces bilans réguliers au fil des saisons, mais comme toujours, à condition que le premier pas d’action soit fait avec courage par les êtres eux-mêmes. Les Dieux n’agissent jamais à notre place, mais ils peuvent être comme des conseillers dans l’ombre pour ceux qui embrassent leur incarnation… À charge pour nous d’écouter les murmures et d’affûter notre compréhension et notre discernement pour en tirer le meilleur parti.