Catégorie : Fêtes de Melia

Honneurs à la patronne des accompagnants : Fête de Mélia Roue 4

La fête de la patronne des accompagnants marque chaque Roue l’entrée dans le temps de Dagdia. Dans l’énergie montante du Premier Quartier de lune, invités, fidèles et sacerdotes se sont réunis pour honorer la douce Mélia. Témoignage par Yavanna.

En chemin vers le foyer de Mélia

Photo de Ottavia Marangoni, avec son aimable autorisation.

La célébration a commencé par un cheminement en Neved vers le foyer de la Déesse, et une pause près de la fontaine qui a permis à chacun de prendre contact avec l’esprit des lieux et d’entrer dans l’esprit de la fête.

Photo de Ottavia Marangoni, avec son aimable autorisation.

Puis nous avons salué le chêne qui marque la sortie du sentier pour nous guider vers la zone qui comprend à la fois le foyer de Dagda, où nous reviendrons pour Dagdia, et le foyer de Mélia, où nous nous sommes finalement installés.

Installation

Invitation de la mousse à s’asseoir, dans la douceur de ce foyer très intime.

Préparatifs de l’espace où seront faites les offrandes.

Puis chacun se recentre, les présences invisibles se concentrent, et la célébration proprement dite commence.

Célébration

Avant même le coeur de la célébration, la présence de Mélia est plus massive qu’ à l’accoutumée. Les prières s’égrènent, le sens est manifesté, et comme dans une spirale je descend jusqu’au fond où je pêche une série de notes, une intention vocale, et je remonte, et je chante. Une litanie qui m’emporte, une litanie qui inspire…

Offrandes pour la fête de la patronne des accompagnants, Melia la douce.
Photo de Ottavia Marangoni, avec son aimable autorisation.

Chacun vient ensuite à la rencontre de la présence de Mélia pour déposer ses offrandes. Fleurs séchées, miel, lait, fleurs fraîches, chant des grelots, peu à peu les échanges se tissent entre la Déesse de l’Écoute et de la Bienveillance et les êtres venus lui rendre hommage.

Message de la patronne des accompagnants

Puis après le chant, les mots émergent et sont posés.

Mona Mélia

Tuteur et Douceur

Exigence et Bienveillance

Au centre le pilier soutenant, autour les bras accueillants

Plus vous serez exigeants avec vous-mêmes, dans le cadre de la discipline,

Et plus vous serez soutenus par la douceur de la fille de la Souveraine et de l’Inspirée.

Photo de Ottavia Marangoni, avec son aimable autorisation.

En chemin vers Dagdia

Enfin, les Vœux sacrés résonnent sous la voûte des hêtres, et le cercle est dissous.

Mais le temps de Dagdia est toujours ouvert et les bras de Mélia nous portent vers la fête de l’Incarnation !

Célébrations druidiques de la Fête de Mélia et de Dagdia Roue 5

Les célébrations druidiques au cœur de l’été de la Roue 5 ont vibré autour de deux divinités emblématiques de la fête de l’Incarnation : Mélia, Gardienne de l’Écoute et de la Bienveillance dont la fête a ouvert la période ; et Dagda, Gardien de la Sagesse et de la Connaissance, patron des Druides. Mais c’est sans conteste la puissance d’une Divinité qui a rayonné dans le cœur des célébrants le jour de célébration de Dagdia : Aliya, Ainée parmi les Ainés, Déesse des Attractions et de l’Amour dont la gloire a été manifeste lors d’une Bénédiction de l’Amour entre les Êtres inoubliable. Par Yavanna et Taliesin.

Les célébrations druidiques s’ouvrent avec la fête de Mélia

célébrations druidiques sous le hêtre et la protection de Mélia. On voit des feuilles de hêtres et la frondaison des arbres.
Simplicité et douceur sous les hêtres. Offrandes de lait et de miel sur un tapis de mousse.

Parmis les célébrations druidiques, celle dédiée à Mélia. on voit des petites pierres blanches de la cérémonie druidique, posées sur un tapid de mousse.

Rayonnement de l’étoile sur les pierres blanches comme un doux trésor imprégné des vibrations de Mélia. Souffle du cheminant circulant dans le cercle sacré. Puis vient le temps de la sérénité. Alors l’esprit de chacun se laisse porter par la douceur de la Déesse qui embrasse les cœurs. Instant unique, instant intime, de pure saveur divine.

Il y a un druide agenouillé et blotti dans sa saie devant un autel naturel dédié à la Déesse Mélia dont c’est l’un des rite et célébrations druidiques de la saison claire de la Roue 5.

Pose le genou, jeune cheminant
Vois ton esprit être d’argent.
Et tout doucement respire…
Redresse toi, jeune cheminant
Offre au monde maintenant
Ton regard d’enfant
Paroles et sourire
Chants de l’Inspir
En toi toujours naissants.

Dagdia, Fête de l’Incarnation

célébrations druidiques avec la représentation du Dadga, un oeil sur une feuille de Chêne. Devant le symbole, les participants au rituel druidique ont déposé pour le Dagda une jeune pousse de Chêne.

La lumière du Dagda a inondé le foyer et les cœurs de ceux qui s’ouvrirent à lui et à sa générosité. En retour, chacun des présents a remercié le Dieu des Druides en offrant des jeunes pousses de Chêne sacrifiées pour l’occasion. L’esprit clair et l’œil vigilant, le cheminant a jeté la glandée dans le feu de Neved, un geste en conscience profonde pour remercier Dagda de la transmission reçue au cours de la Roue.

On voit une ovate à gauche et un couple à droite dans une clairière druidique du Pays de Neved. Célébrations druidiques de Dagdia.

Ensuite Dagda a ouvert son Foyer aux autres Divinités pour la suite des festivités de Dagdia. Selon l’ordre de préséance, Altos, Maître des Chemins, s’est imposé en premier. Au préalable, la Divinité fut déjà honorée par la marche sur le pays pour rejoindre le lieu de la cérémonie. Mais c’est dans le cercle sacré qu’il a été invoqué par Yavanna. Et la Terre a frémit, le vent s’est mis à susurrer de subtils messages. À la suite de rapides offrandes, le Dieu a tenu à laisser entrer lui-même dans le Cercle l’invitée d’honneur du jour : la grande Aliya, Maîtresse de l’Attraction et de l’Amour.

Il y a un panneau circulaire marqué d’un symbole pour honorer la Déesse Aliya, des rubans roses sont suspendus à l’occasion des célébrations druidiques de Dagdia.

Puis le Prêtre d’Ahès présent dans le cercle a évoqué les valeurs liées à la famille et au foyer que sa Déesse Patronne soutient. Enfin est venu le temps du passage entre les feux de Bel, main dans la main.

On voit la traversée des deux feux de Bel lors des célébrations druidiques de Dagdia.

Bénédiction de l’Amour entre les Êtres

Dès lors que toutes les Divinités concernées ont été invoquées, la cérémonie a atteint son apogée avec une Bénédiction de l’Amour entre les Êtres. L’Amour ! Force d’attraction, féconde et créatrice pour ceux qui savent respecter ce sentiment si pur, si noble. Un sentiment émancipé de tout lien d’appartenance et respectueux de l’unicité des êtres ! Et quoi de mieux pour honorer Aliya et ce qu’elle représente qu’une Bénédiction des Divinités pour deux Aimés ?

Un couple, une ovate près du feu des célébrations druidiques de Dagdia.

Signer avec son être son engagement à respecter cette attraction sacrée qui a fait naître entre deux êtres une troisième entité vibrante et vivante : l’Amour !Contrat issu du dialogue ; force du serment ; puissance de la Bénédiction ; vague d’émotions et de joie ; offrandes et présents … Tout cela tissé sous le regard des Dieux et des Déesses, imprégnant une pierre rose, symbole concret et souvenir de ce beau moment.

On voit une main faire offrande aux Divinités dans les braises d’un feu. Une flamme jaillit au contact de l’offrande.
De belles célébrations druidiques au cœur de l’été en pays de Neved ! Exaltation et joie d’être là, à honorer les Dieux et les Déesses comme il se doit.
Prochaine célébration : l’équinoxe d’automne !