/|\ - Accueil » Actualités druidiques » Fête de la Souveraine Dahut Roue 4

Fête de la Souveraine Dahut Roue 4

Après le couvert des bois de Neved à l’occasion du Solstice d’Été, voici que les invités et les sacerdotes de l’Ordre Druidique de Dahut retrouvent les hauteurs du foyer de la Porte d’AelYs pour honorer la Déesse Souveraine d’Europe : Dahut.

Appel de l’Arbre de Lumière

Après le protocole d’ouverture commun à toutes les cérémonies, le cœur spécifique à la Fête de Dahut comporte notamment, outre le tracé du pentacle, symbole de Dahut, l’appel de l’Arbre de Lumière.

Appel de l'Arbre de Lumière par la Prêtresse de la Souveraine

Témoignage de Yavanna sur l’instant reflété par cette photo :
« Le moment que Taliesin a saisi ici est celui où j’ai appelé l’Arbre de Lumière depuis le foyer de Dahut jusqu’au lieu de la cérémonie. Et précisément l’instant où j’étais concentrée sur l’enracinement de l’Arbre jusqu’à l’Autre-Monde grâce à la magie d’Ahes. Mon être est alors profondément connecté aux Graines d’Ombre, tendu vers l’Arbre et ses racines. Je suis dans un état de concentration extrême, déjà habitée par Dahut en tant que Prêtresse et littéralement plongée vers Ys et l’autre-Monde.
Mais je ne suis pas seule. Les autres sacerdotes et fidèles présents sont également reliés. Comme notre démarche est de ne jamais présager de ce qui va se passer en cérémonie, de ne suivre durant le cœur de la célébration que le flux de ce qui se manifeste, nous sommes tous dans une posture d’écoute et d’ouverture qui nous permet de saisir l’intuition et les messages du sacré, des divinités.
Revenir au sacré est pour nous ainsi revenir à la reliance pure et l’écoute du sacré sur l’instant, dans l’espace-temps consacré pour la cérémonie, en résonance avec le terroir et les cycles naturels solaires et lunaires.
Et vous pouvez ainsi voir sur la gauche une fidèle à l’écoute, saisie par la reliance, au centre Belen Faouenn, Prêtre d’Ahes, en connexion avec l’Autre-Monde très présent à ce moment, et sur la droite Saomma, cheminante Assistante, attentive et réceptive.
S’ouvrir, se relier et écouter, de tout son être, telle est la recette non pas miraculeuse mais profondément simple et accessible, de nos cérémonies connectées au sacré ici et maintenant, au-delà des fantasmes, des livres et des projections intellectuelles…. »

Invocation de la Souveraine

Invocation de la Souveraine par sa Prêtresse

Une fois que le Pentacle et l’Arbre sont en place, alors vient l’invocation formelle de la Souveraine.
Même si la Prêtresse est bien souvent déjà habitée par la Déesse, il est important de marquer cet appel, pour que les fidèles sachent que le temps va être venu pour les hommages et les offrandes.

Douceur et émotion

Au final, cette cérémonie fut éminemment douce et concentrée, marquée par une sorte d’émotion contenu, de maturité, de maîtrise et de souplesse tout à la fois.
Cela s’est ressenti notamment lors de la Bénédiction par l’Eau des Étoiles, où nul mot ne fut prononcé, juste l’intensité de la reliance de la Déesse vers les êtres à travers la Prêtresse.
Une fête donc bien différente de la fête précédente, et certainement aussi de la suivante. Et c’est bien là la reflet de la vitalité de la Tradition druidique, le fait que les cérémonies se suivent sans jamais être identiques…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.